top of page

LA VALEUR DU FLOW (et du coaching d'équipe créative)


- Mon client : un coaching d'équipe, ça va être trop cher. On a d'autres priorités.


- Moi : Ok, alors dites moi, à combien estimez-vous le coût des conflits dans votre équipe ? 


(avec le ton résolu de Jean Reno dans le Grand Bleu qui négocie le tarif de sa plongée pour aller sauver un homme. Sans doute parce que mon job consiste à faire des plongées en profondeur et aussi qu'à l'époque, ma vieille Dacia avait besoin d'un coup de peinture ;-)


- Mon client : ...


Bon il n'a pas de chiffre en tête. Mais il sait que les coûts humain et financier sont très élevés.


Chaque jour il est témoin des conséquences du manque de cohésion, ceux que l’on retrouve dans n’importe quelle équipe (perte de motivation, baisse de qualité dans l’exécution, démission des meilleurs talents, arrêt maladie, retards de production, … ), mais aussi les dégâts spécifiques aux équipes créatives : manque d’inspiration, d’originalité dans les propositions, remise en question permanente qui freinent la prise de risque et de décision,...


Il me confie l'équipe.


Plus tard j’en parle à un directeur créatif dont j’ai accompagné l’équipe il y a 2 ans. L’objectif était de reformer une équipe de 4 créatifs seniors après une période de grands bouleversements au sein du projet. 8 mois, 5 ateliers collectifs, 15 séances individuelles durant lesquelles ils ont croisé leurs parcours, leurs ambitions, leurs blessures et coups de gueule. Ils ont clarifié leurs rôles et responsabilités, leur raison d’être, leur mission commune.


- Après ton parcours, on se connaissait, on se faisait confiance, on pouvait ouvrir tous les possibles. Il n’y avait plus besoin de perdre du temps à faire des allers-retours pour s’engueuler sur une idée. Je savais ce qu’ils allaient dire. J’intégrais leurs points de vue direct dans mes propositions. Après ils n’avaient plus qu’à l’enrichir. 


- Et à combien t’estime la valeur de cette nouvelle dynamique ?


Il fait le calcul.


- On étaient opérationnels en 3 mois. Là où normalement, ça nous aurait pris + de 6 mois. Si on prend la moyenne de nos salaires et charges cumulés, ça aurait coûté + de 240K à la boîte.


J’avais jamais été émue par un chiffre. 


Mais tout un coup, j’avais la valeur visible de l’invisible. 

Celle du Flow collectif.







0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page